Le mariage « Amour amour, je t’aime tant » !

Notre ère continue de rêver d’amour ! cependant la banalisation du divorce a inscrit dans les esprits que le mariage ne dure pas, ou encore ne résiste pas aux épreuves et encore moins aux tentations. Or cette vision fataliste finit par induire la séparation en toute relation. Cependant l’amour n’a que peu à voir dans cette histoire. Nous confondons souvent amour et qualité de la relation.

L’amour est amour. Il existe en chacun de nous et se projette sur l’autre qui y répond en écho. De là naît une rencontre aboutissant à une relation. C’est lorsque nous choisissons d’être en relation qu’il n’y a plus de fatalité possible à partir du moment où il s’agit d’un choix réciproque.

Une relation est un processus vivant qui par définition se nourrit s’entretient et grandit

Ce n’est pas le mariage qui détermine la qualité de la relation mais la qualité de la relation qui va inscrire le mariage dans la durée. Nul besoin de contrat juridique pour construire un bien être à deux. D’ailleurs, le mariage civil qui change le statut des deux partenaires et règle la vie en communauté ne parle à aucun moment d’amour (articles 214 et suivant du code civil).

L’histoire d’un couple est empreinte des histoires émotionnelles et affectives de chacun construites au cours de l’enfance.
C’est à partir de cet héritage émotionnel renfermant nos blessures que la connexion inconsciente va se faire.

Toute la subtilité d’une relation va résider dans le fait de poser une conscience sur quelque chose qui est toujours inconscient ou qualifié d’irrationnel au départ.

Le psychosociologue Francesco Alberoni, dans le choc amoureux écrivait « Etre amoureux n’est pas un état mais un devenir ».
La relation amoureuse est donc un processus en mouvement qui passe par différentes étapes. De la fusion à la relation durable, c’est un parcours avec des sauts d’obstacles et de belles victoires, qui nécessite une grande ouverture d’esprit, une capacité à s’adapter et une excellente communication (langagière et corporelle).

Toutes les recherches s’accordent pour dire que, du coup de foudre au rapprochement en passant par la différenciation, la relation amoureuse suit une chronologie.

Il ne s’agit pas pour autant de croire que toutes nos histoires de cœur se déroulent suivant un seul et même scénario puisque chaque individu est unique et arrive dans le couple avec la singularité de son histoire. Pour autant, il existe des phases de développement de la relation, qui comme les phases de développement de l’enfant, sont assez universelles.
Cependant, dans toute relation : il y a des temps de régression, d’accélération, de stagnation…

La fusion

La fusion est nécessaire à la création du couple puisqu’elle crée la complicité et transcende quelque chose chez chacun des partenaires. Elle est caractérisée par la symbiose, le sentiment d’un amour intense ou chaque éloignement est un déchirement et chaque moment partagé, l’occasion de se découvrir dans tout ce qu’il y a de commun. L’autre, cette rencontre est une évidence. Cependant, cette phase fusionnelle repose en grande partie sur une illusion. En effet, chacun s’imagine que l’autre correspond parfaitement à l’image du partenaire idéal qu’il porte en lui. Autrement dit, plutôt que de le voir dans ce qu’il est réellement et globalement, il devient le support de nos projections. L’attente à son égard est si forte que nous l’idéalisons : ses défauts sont niés au bénéfice de ses seules qualités.  Il est important de profiter pleinement de cette période fondamentale, qui peut durer de 18 mois à 3 ans, car elle est aussi agréable qu’éphémère !

Après ? Le retour à la réalité s’impose de lui-même et cette fusion si rassurante devient peu à peu étouffante, aliénante. Le besoin d’air se fait sentir.

La différenciation ou retour vers soi :

Cette étape est fondamentale et très constructive puisqu’elle permet de se retrouver soi-même, de reprendre contact avec ses propres intérêts et objectifs de vie. Sans cette étape, la fusion finit par être vécue comme un carcan dans lequel les personnalités de chacun sont niées… jusqu’à la crise. Sur une infidélité ou un départ soudain, plus d’une histoire d’amour se termine avant d’avoir dépassé cette phase.

Même s’il n’est pas simple de rompre avec sa vision fantasmée de l’amour et d’accepter de vivre une relation qui ne soit pas tous les jours synonyme de plaisir. Pas si simple dans une société qui fait de l’hédonisme une finalité.

Accepter cette phase, c’est donner une possibilité de réelle rencontre avec l’autre.

Les clés pour la traverser : de l’air et de la communication. Prendre l’air, c’est savoir sortir du couple pour vivre ses loisirs, servir ses ambitions professionnelles… C’est redevenir « un », définir son territoire qui n’est pas le même que celui de son partenaire. Pour faire admettre cette prise de distance, la communication est indispensable : les partenaires doivent oser expliquer leurs envies, leurs besoins, afin d’éviter que cette différenciation soit interprétée comme une fuite ou un déclin de l’amour.

Le rapprochement ou l’envie de construire ensemble

C’est la période où les partenaires se choisissent vraiment, en conscience. Cette phase consiste maintenant à mesurer la compatibilité de ses attentes respectives et à réfléchir aux moyens que chacun est prêt à fournir pour travailler à la fondation de son couple, la création du « NOUS ». Ce n’est plus l’amour entendu comme : « un + un = un » (la fusion), ni « un + un = deux » (la distanciation), mais « un + un = trois » : toi, moi et notre couple. Ce troisième élément « couple » va naître de l’élaboration de projets communs sans cesse réactualisés, qui, à l’avenir, donneront à la relation sa dynamique et garantiront sa durabilité. Que veut-on vraiment pour soi et pour la relation ? Qu’attendons-nous de notre vie ensemble ?

Dans ce temps du rapprochement, l’amour exprime véritablement son désir d’avenir. Une certaine sérénité amoureuse devient possible. Le « contrat » durable alors établi entre les partenaires n’empêchera pas des disputes ; mais arrivé à cette étape, le sentiment amoureux sait admettre les divergences et donne l’envie de trouver des réglages pour les dépasser. Ce sera l’enjeu des crises.

C’est dans ce subtil mélange entre choix conscient et passion que le couple se donnera les chances d’inventer un amour aussi délicieux que durable.